Cette chanson me trotte dans la tête depuis que l’automne  menace d’arriver, tout en laissant le soleil de l’été se transformer en instant de printemps chaud.

O mon île de Guadeloupe, ô soleil de la caraïbe, me dis-je en savourant une pomme cannelle et un corossol alors que je suis au bord d’un lac sur le continent  européen.

Belle journée de sensation gustative et physique avec ce soleil assez tendre qui réchauffe mon corps qui se recroquevillait déjà en pensant à l’hiver.

Dès que je rentre je chercherai l’intégralité du texte et les différents interprètes.

Ce que j’aime , de la puissante machine internet et ses acolytes du réseau social, c’est la joie qu’il nous apporte quand on cherche et trouve de belles choses qui nous apportent du baume au cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *